L’exemple de la OneCATs de chez MDI est à ce titre, tout à fait emblématique de l’intérêt pour les européens de continuer à faire des efforts et à investir dans ce domaine : une technologie snobée par les constructeurs français et adoptée par l’industriel indiens « Tata motors ».

Cet exemple illustre le fait que depuis toujours les pays « avancés » font baisser leur intensité énergétique (moins d’énergie pour créer la même richesse) en améliorant leurs technologies. Ces améliorations profitent immédiatement aux pays qui parviennent au développement juste après. C’est ainsi que l’intensité énergétique globale baisse avec le temps. Aujourd’hui, les pays en développement créent la même richesse avec 2 à 3 fois moins d’énergie que l’Angleterre du 19ème siècle. Les efforts européens sont donc loin d’être vains.