The Times soulève une limite possible des plans de “relance verte” à l’échelle de la planète. Les technologies propres risquent de se heurter à la disponibilité des lacs salés chiliens, des roulements à billes allemands et des lingots d’acier japonais”.
Car, sans le lithium difficilement extrait des lacs chiliens, pas de batteries modernes et donc pas de voitures électriques. Or, d’après les spécialistes la production de lithium ne pourra jamais satisfaire à la demande si l’on passe à la voiture électrique sur une grande échelle. Cette éventuelle pénurie est sujette à controverse, mais elle suscitera certainement la réflexion des constructeurs automobiles.
De même, si l’industrie allemande du roulement à billes n’est pas capable de suivre la haute cadence imposée par le recours massif aux éoliennes que la Chine dit vouloir, l’empire du Milieu continuera encore un certain temps à être un grand émetteur de gaz à effet de serre.
Quant aux lingots japonais, il s’agit de pièces uniques de 600 tonnes d’un acier très particulier que très peu d’entreprises dans le monde sont capables de fondre. Le principal producteur est aujourd’hui Japan Steel Works. Or c’est dans ces lingots que sont usinés les cœurs des réacteurs nucléaires. “Environ 230 nouvelles centrales nucléaires sont annoncées pour les vingt ans à venir. Mais JSW est pour l’instant incapable de répondre à une telle demande dans un tel délai. L’entreprise a certes promis de se développer et d’investir afin d’être capable de produire 12 lingots par an en 2011, mais même ainsi on reste loin du compte”, constate The Times.
Pour l’instant, la relance verte est donc une bonne idée sur le papier, mais, au-delà des imprécations, recommandations ou décisions, il est temps aussi de tenir compte des capacités réelles de l’industrie mondiale, à laquelle il faudra du temps, de la bonne volonté et de nouvelles pratiques pour se reconvertir et répondre aux nouvelles demandes.
Ce qui une fois de plus conduit à dire qu’avant de penser à la production d'énergie, il est indispensable de réduire nos consommations grâce à l'efficacité énergétique et matières premières ! C'est beaucoup plus facile et nettement moins cher.