Après six mois d'enquête, une commission indépendante blanchit les scientifiques britanniques accusés à tort d'avoir manipulé les données sur le réchauffement de la planète.

Lire la suite