Les services rendus par les écosystèmes représentent la moitié du PIB mondial. Les acteurs économiques qui dégradent la biodiversité devront compenser cette perte de « capital naturel ».

Lire la suite