Selon un analyste de la banque Golmann et Sachs, le baril pourrait rapidement monter à 150$ voir 200$.Ce pessimisme n’est pas partagé par la totalité des analystes ; selon certains, il s’agit pour l’instant, d’une hausse purement spéculative.

Lire la suite