Économies d'énergie / Comment améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments anciens ?

Comment améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments anciens ?

Les bâtiments anciens peut être une source de dépense importante pour les propriétaires en matière énergétique. En effet les vieilles bâtisses n’étaient pas conçues  avec des connaissances thermodynamiques modernes, les bons vieux murs en pierre étant des ponts thermiques directs sur toute la surface du bâtiment !

L’efficacité énergétique doit donc être améliorée. En effet, l’ancienneté et leur conception peuvent provoquer des fuites d’air, des pertes thermiques et des consommations d’énergie plus qu’inutiles. Heureusement, il existe des moyens modernes et efficaces pour améliorer l’efficacité énergétique et les performances globales des bâtiments anciens. Attention cependant aux quartiers historiques où tout et n’importe quoi n’est pas permis en terme d’isolation et notamment d’isolation par l’extérieur.

Évaluer l’état du bâtiment

Lorsqu’il s’agit d‘améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments anciens, la première étape consiste à évaluer l’état du bâtiment et à déterminer les facteurs qui contribuent à des consommations d’énergie inutiles. La plupart des bâtiments anciens ne disposent pas de systèmes de contrôle de la température ni de fenêtres et de portes isolantes. En outre, leur isolation thermique peut être trop faible pour conserver la chaleur et le froid.

A lire aussi :   Offrir des goodies écologiques à ses clients

Une évaluation complète et détaillée permet d’identifier les principaux points faibles du bâtiment et de déterminer les mesures à prendre pour améliorer son efficacité énergétique.

Isolation thermique

Une bonne isolation thermique est essentielle pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments anciens. Il s’agit d’une étape cruciale pour réduire la consommation d’énergie et les factures d’électricité et de gaz et de granulés ou fioul pour le chauffage central.

L’isolation thermique peut être améliorée en appliquant des produits isolants spécialement conçus pour les murs et le toit. Il est également possible d’améliorer l’isolation thermique en installant des fenêtres et des portes plus efficaces, en remplaçant les volets et les portes, et en appliquant des produits isolants spécialement conçus pour les fenêtres et les portes.

A lire aussi :   L'incroyable méthode zéro déchet : la clé pour un avenir durable et épanoui ?

Systèmes de chauffage et de climatisation

Les systèmes de chauffage et de climatisation des bâtiments anciens peuvent également être améliorés. Les systèmes actuels sont souvent trop vieux, peu efficaces et consomment beaucoup d’énergie.

Il est possible d’améliorer l’efficacité des systèmes de chauffage et de climatisation en installant des systèmes plus modernes et plus économes en énergie. Il est également possible d’installer des thermostats programmables pour régler automatiquement la température et ainsi réduire la consommation d’énergie.

Eclairage

Le remplacement des lampes à incandescence par des lampes LED est une excellente façon d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments anciens. Les lampes LED sont plus économes en énergie et peuvent réduire la consommation d’énergie de 50 % ou plus.

De plus, l’utilisation de détecteurs de mouvement et de minuteries peut également être très efficace pour économiser de l’énergie. Ces dispositifs permettent d’allumer et d’éteindre les lumières lorsqu’elles sont nécessaires, ce qui réduit considérablement la consommation d’énergie.

A lire aussi :   Comment faire une décoration avec des meubles de seconde main ?

Les bâtiments anciens peuvent être relativement facilement optimisés afin d’obtenir d’importantes d’économies pour les propriétaires. Il existe des moyens simples et efficaces pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments anciens, tels que l’amélioration de l’isolation thermique, le remplacement des systèmes de chauffage et de climatisation, et le remplacement des lampes à incandescence par des lampes LED. Ces mesures peuvent être complémentées par de l’ajout de panneaux solaires, de solution géothermique, mais aussi par des systèmes de ventilations doubles flux.

Photo of author
Rédigé par : Louis Bourgouin