Économies d'énergie / Certaines voitures interdites à la circulation à partir du 1er janvier 2024 ! Lesquelles sont concernées ?

Certaines voitures interdites à la circulation à partir du 1er janvier 2024 ! Lesquelles sont concernées ?

À partir de janvier 2024, plusieurs modèles de véhicules seront interdits de circulation sur certaines routes françaises.

Cette décision, qui risque d’affecter des millions d’automobilistes, a été prise en vue d’améliorer la qualité de l’air dans les villes et réduire les émissions polluantes.

Parmi les véhicules concernés, on retrouve des modèles mythiques tels que la Peugeot 307 ou l’Opel Astra.

Pourquoi cette interdiction ?

Une mesure pour réduire la pollution atmosphérique

La loi d’orientation des mobilités, votée fin 2019, impose la création de Zones à Faibles Émissions Mobilité (ZFE).

Ces zones ont pour objectif de limiter la circulation des véhicules les plus polluants dans certaines parties des agglomérations.

A lire aussi :   Crit'Air va-t-il s'étendre à toutes les villes ?

Cette initiative s’inscrit dans une volonté gouvernementale de lutter contre la pollution et d’améliorer la santé publique.

Les véhicules concernés par l’interdiction

Cette mesure concernera principalement les véhicules diesel de norme Euro 3 et équipés de la vignette Crit’Air 4.

Cela représente environ 3,7 millions de véhicules qui ne pourront plus circuler dans ces ZFE. 

Si vous possédez un tel véhicule, il sera interdit de circuler dans ces zones à partir du 1er janvier 2024.

Quelles conséquences pour les automobilistes ?

Un changement de voiture obligatoire pour certains

Pour les propriétaires de ces véhicules concernés par l’interdiction, il sera indispensable de changer de voiture afin de continuer à circuler légalement au sein de ces zones. 

Cependant, cette transition peut représenter un coût non négligeable, notamment pour ceux qui n’ont pas nécessairement les moyens d’investir dans un modèle moins polluant.

A lire aussi :   Comment les transports publics contribuent à l'environnement et à l'écologie ?

Des solutions alternatives à la voiture individuelle

Cette mesure incite également les automobilistes à se tourner vers des solutions alternatives de mobilité, comme les transports en commun, le covoiturage ou encore la location de véhicules entre particuliers.

Bien qu’il faille souvent adapter son mode de vie lorsqu’on abandonne la voiture individuelle, ces alternatives permettent aux citadins de réduire leur impact environnemental et leur empreinte carbone.

Comment savoir si je suis concerné ?

Pour vérifier si votre véhicule est concerné par cette interdiction, vous pouvez suivre quelques étapes simples :

  • Consultez la plaque d’immatriculation de votre véhicule.
  • Vérifiez la norme Euro à laquelle correspond votre véhicule (généralement indiquée sur la carte grise).
  • Assurez-vous que votre véhicule est équipé de la vignette Crit’Air adéquate.
A lire aussi :   Le covoiturage est-il vraiment pertinent d'un point de vue écologique ?

Si votre véhicule répond aux critères d’interdiction et si vous devez circuler quotidiennement dans une ZFE, il sera alors nécessaire d’envisager un remplacement avant janvier 2024.

Des exceptions à l’interdiction

Il existe néanmoins certaines exceptions pour cette interdiction.

À Toulouse par exemple, l’interdiction des voitures Crit’Air 3 a été suspendue, permettant aux habitants de continuer à utiliser leur voiture en bon état sans avoir à investir dans un nouveau véhicule.

Il convient donc de se renseigner sur les mesures locales en vigueur pour savoir si votre véhicule pourra continuer à circuler après le 1er janvier 2024.

Laisser un commentaire

Photo of author
Rédigé par : Mélissa Vignal
Bonjour ! Je m'appelle Mélissa, j'ai 29 ans et je suis Rédactrice web passionnée par les questions environnementales et écologiques. Adepte du zéro déchet, j'aime partager mes astuces pour un mode de vie plus respectueux de la planète.