Économies d'énergie / Comment continuer à rouler malgré une vignette Crit’Air 3 ou 4 ? On vous dit tout !

Comment continuer à rouler malgré une vignette Crit’Air 3 ou 4 ? On vous dit tout !

La mise en place des zones à faibles émissions (ZFE) a entraîné l’exclusion des véhicules les plus polluants, principalement ceux classés Crit’Air 3 et 4, pour améliorer la qualité de l’air dans les agglomérations.

Cependant, il est possible de continuer à circuler avec ces véhicules grâce à certaines dérogations et astuces.

Les dérogations nationales et locales

Premièrement, il existe une liste de dérogations nationales qui permettent à certains véhicules, malgré leur classement Crit’Air, de pouvoir circuler dans les ZFE.

Parmi les exemples de dérogations, on peut citer les véhicules de secours, les voitures de collection, les véhicules utilisés par les personnes handicapées ou encore certains véhicules professionnels.

A lire aussi :   Qu'est-ce que Crit'Air ?

Ensuite, il y a également la possibilité de bénéficier de dérogations locales, accordées par les collectivités en charge de la gestion des ZFE.

Ces dérogations peuvent varier d’une ville à l’autre.

Par exemple, à Toulouse où la qualité de l’air s’est améliorée suite à la mise en place de la ZFE, le conseil métropolitain a récemment adopté une délibération permettant aux véhicules Crit’Air 3 de continuer à circuler.

Astuces pour éviter les restrictions de circulation

Covoiturage et transports en commun

Pour éviter les restrictions de circulation pour les véhicules Crit’Air 3 et 4, une solution simple consiste à opter pour le covoiturage ou les transports en commun.

Cela vous permettra non seulement de réduire votre empreinte carbone mais aussi de faire des économies sur les frais de déplacement.

Changement de véhicule

S’il est envisageable pour vous financièrement, il pourrait être intéressant d’investir dans un véhicule moins polluant, classé Crit’Air 1, 2 ou zéro.

A lire aussi :   Les voitures électriques sont-elles écologiques ?

Vous pourrez ainsi continuer à rouler sans craindre les restrictions de circulation.

  • Choisissez par exemple une voiture hybride ou électrique qui bénéficie généralement d’une vignette Crit’Air 1 ou zéro.
  • Pensez également aux deux-roues électriques, ils émettent beaucoup moins de pollution que les voitures thermiques classiques.

Evolution de la réglementation

Prenez en compte que la réglementation peut évoluer et que certaines restrictions peuvent être repoussées.

Par exemple, l’interdiction des véhicules Crit’Air 3 initialement prévue au sein de la Zone à faibles émissions du Grand Paris a été successivement repoussée et pourrait finalement être appliquée à la fin de l’année 2024.

Demande de dérogations pour commerçants ambulants

Les commerçants ambulants de certaines villes comme Marseille sont particulièrement touchés par les restrictions liées aux vignettes Crit’Air.

A lire aussi :   Les véhicules Diesel interdits en 2024 ? Fausse rumeur ou vrai interdiction ?

En effet, beaucoup d’entre eux possèdent des véhicules anciens qui ne respectent pas la réglementation en vigueur dans les ZFE.

Pour ces professionnels, il est essentiel de se renseigner auprès des autorités locales pour savoir s’il est possible d’obtenir une dérogation leur permettant de continuer leurs activités.

En résumé, plusieurs solutions existent si vous souhaitez continuer à rouler avec votre véhicule Crit’Air 3 ou 4 malgré les restrictions imposées par les zones à faibles émissions :

  • vérifier si vous pouvez bénéficier d’une dérogation nationale ou locale,
  • privilégier le covoiturage et les transports en commun,
  • envisager un changement de véhicule
  • ou suivre l’évolution de la réglementation.

Quoi qu’il en soit, il convient d’adopter une attitude responsable en matière d’émission de polluants et de rester attentif aux décisions prises par les autorités locales.

Laisser un commentaire

Photo of author
Rédigé par : Mélissa Vignal
Bonjour ! Je m'appelle Mélissa, j'ai 29 ans et je suis Rédactrice web passionnée par les questions environnementales et écologiques. Adepte du zéro déchet, j'aime partager mes astuces pour un mode de vie plus respectueux de la planète.