Économies d'énergie / Comment faire du compost en appartement ?

Comment faire du compost en appartement ?

Vous venez de créer un petit potager sur le balcon de votre appartement ? Il est maintenant temps de fabriquer votre propre compost maison pour obtenir un bon rendement. Cette pratique est à votre portée même si vous vous lancez dessus pour la première fois. Ce guide va vous aider à mettre en place votre premier compostage sans aucune difficulté.

Pourquoi faire du compost en appartement ?

Avec un compost fait maison, vous avez la possibilité de valoriser vos déchets culinaires et végétaux. En quelques semaines, vous obtiendrez un thé de compost après 2 à 3 semaines puis de l’engrais entièrement bio après quelques mois. 

Placé dans un endroit frais et ombragé, votre compost ne dégagera pas de mauvaises odeurs. La transformation de vos déchets organiques est également un geste écologique. Vous contribuerez à la réduction de vos déchets ménagers tout en enrichissant votre potager. Cela peut également être une première démarche vers le zéro déchet.

Le choix d’un composteur

Deux possibilités s’offrent à vous au moment d’en choisir.

Fabriquer un composteur vous-même

Ce procédé ne demande pas une connaissance particulière. Vous devez seulement évaluer la quantité de déchets organiques que vous produisez chaque semaine afin que le bac choisi puisse tout contenir.

Pour fabriquer un composteur d’appartement, vous aurez besoin de :

  • 3 bacs en plastique avec leurs couvercles ;
  • 300 grammes de vers de terre Eisenia foetida ;
  • un couteau aiguisé ou un cutter ;
  • un carton de récupération.
A lire aussi :   Dépensez moins, savourez plus : 5 recettes festives économiques pour un Noël inoubliable !

La première étape consiste à préparer les deux premiers bacs. Faites un trou au fond d’eux à l’aide d’une perceuse électrique. Ensuite, découper les deux couvercles de manière à ne laisser que les bords. Ils vont servir de supports lorsque les bacs seront empilés entre eux.

Le bac sans aucun trou doit être placé en premier, recouvert par le premier couvercle en forme de cerceau. Il va servir à recueillir le thé de compost que vous allez utiliser pour fertiliser le sol de votre potager.

Ensuite, mettez le deuxième bac avec un fond troué sur le dessus. Placez à l’intérieur vos cartons de récupération humidifiés et découpés en morceaux, vos vers de terre ainsi que les déchets organiques humides et les matières sèches : copeaux de bois, feuilles mortes, etc. que vous aurez préalablement récoltés. Recouvrez-le avec le deuxième couvercle cerceau.

Empilez dessus le troisième bac avec un fond troué sur les deux autres. C’est à l’intérieur que vous devrez mettre tous les déchets culinaires que vous produisez en cuisine tous les jours. Refermez-le avec le dernier couvercle non découpé.

Acheter un composteur dans le commerce

Si vous n’avez ni le temps ni l’envie de fabriquer un composteur, vous avez toujours la possibilité d’en acheter un sur Internet ou dans les magasins spécialisés. Déjà prêt à l’emploi, vous n’aurez plus qu’à l’installer dans un endroit bien aéré et à l’abri des rayons solaires.

Les composteurs d’appartement vendus sur le marché peuvent être en plastique, en bois ou en métal. Vous pouvez choisir leur taille et leur capacité en fonction de l’espace dont vous disposez à la maison. Ils comportent en général un robinet ou un compartiment spécifique permettant de récupérer aisément le jus produit après quelques semaines de fermentation.

A lire aussi :   Créez une déco de Noël magique et à petits prix avec des DIY époustouflants !

Acheter un lombricomposteur muni de tiroirs est également une très bonne idée si vous souhaitez obtenir un résultat rapide. Ce récipient comporte déjà des vers de terre, fort utiles pour accélérer la décomposition des déchets mis à l’intérieur.

Que mettre dans un composteur d’appartement ?

Le principe est simple : équilibrer le contenu de votre composteur afin que le résultat obtenu soit vraiment riche et nourrissant pour le sol. 

Les déchets autorisés dans un compost d’appartement

Vous devez mettre à l’intérieur les déchets suivants :

  • des déchets humides et verts : vos épluchures de fruits et de légumes, vos coquilles d’œufs, votre marc de café avec le filtre, vos papiers et cartons recyclables après les avoir mouillés, vos trognons de pomme, du purin d’orties, votre herbe coupé, etc.
  • des déchets secs et bruns : les feuilles mortes, les fleurs séchées, les copeaux de bois, les cendres de votre cheminée, etc.

Brassez le contenu de votre composteur une fois par semaine afin que les vers de terre et les bactéries puissent s’attaquer à tous les déchets et accélérer leur décomposition. C’est aussi l’occasion de bien aérer votre compost.

Les déchets interdits pour le compostage

Evitez d’utiliser les déchets suivants si vous voulez réussir votre compostage :

  • les épluchures de poires, celles de pomme de terre et les plantes qui peuvent être des vectrices de maladies ;
  • les zestes des agrumes considérés comme des insecticides naturels ;
  • les mauvaises herbes qui risquent de repousser dans le bac ;
  • les déchets d’animaux susceptibles d’attirer les prédateurs et de provoquer des odeurs infectes en se décomposant ;
  • les résidus d’ail, d’oignon et d’échalote pour leurs fortes odeurs.
A lire aussi :   L'incroyable méthode zéro déchet : la clé pour un avenir durable et épanoui ?

Quelques conseils pour réussir votre compost en appartement

Insérer des morceaux de cartons entre chaque couche de déchets. En effet, ils ont la faculté de conserver la chaleur, favorisant ainsi le développement et la prolifération des bactéries responsables de la décomposition. 

Coupez vos déchets végétaux en petits morceaux afin d’accélérer leur décomposition. Il en est de même pour les tontes de gazon. Humidifiez régulièrement votre mélange. Les déchets ont besoin d’un certain degré d’humidité pour pouvoir se transformer en compost.

Même si vous pouvez fabriquer du compost en appartement à tout moment, certaines périodes sont plus propices. A titre d’exemple, l’hiver n’est pas très conseillé pour démarrer. En effet, certains micro-organismes indispensables à la décomposition des déchets meurent durant cette période à cause du froid. Le printemps et l’été sont les bons moments pour fabriquer du compost.

L’idéal serait que vous ayez deux composteurs à la maison. De cette manière, vous pouvez respecter le processus de décomposition de vos déchets. Vous pouvez destiner le premier bac aux nouveaux déchets encore frais tandis que le second sera dédié à ceux qui sont déjà en phase de maturité.

N’hésitez pas à vous informer davantage sur Internet, avec des livres et des magazines spécialisés avant de démarrer un compost.

Laisser un commentaire

Photo of author
Rédigé par : Mélissa Vignal
Bonjour ! Je m'appelle Mélissa, j'ai 29 ans et je suis Rédactrice web passionnée par les questions environnementales et écologiques. Adepte du zéro déchet, j'aime partager mes astuces pour un mode de vie plus respectueux de la planète.