Économies d'énergie / Quelles sont les villes concernées par les prochaines interdictions de circulation qui auront lieu en 2024 ?

Quelles sont les villes concernées par les prochaines interdictions de circulation qui auront lieu en 2024 ?

Les enjeux écologiques sont de plus en plus importants et les gouvernements de plusieurs pays prennent des mesures pour réduire la pollution atmosphérique.

En France, certaines villes ont déjà mis en place des Zones à Faibles Émissions (ZFE) où la circulation est restreinte pour certains véhicules en fonction de leur niveau de pollution.

D’autres restrictions de circulation sont prévues dès 2024 pour lutter contre le réchauffement climatique.

Zones à Faibles Émissions : un dispositif anti-pollution

Afin de limiter les émissions polluantes dans certaines zones urbaines, les ZFE ont été instaurées.

Elles sont basées sur les vignettes Crit’Air, qui classent les véhicules en fonction de leurs émissions de gaz à effet de serre et de particules fines.

A lire aussi :   Comment obtenir une vignette Crit'Air sans internet : les démarches à suivre

Selon leur classement, les automobilistes peuvent être soumis à des restrictions de circulation et de stationnement dans ces zones.

  • Paris : la première ZFE a été mise en place dans la capitale française depuis juillet 2017.
  • Lyon et Villeurbanne : une autre ZFE existe dans le Rhône depuis janvier 2020.
  • Grenoble : une ZFE est également en vigueur depuis janvier 2021.

D’autres grandes villes françaises devraient mettre en place des zones similaires d’ici 2024 afin d’accélérer la lutte contre la pollution de l’air et respecter les engagements pris dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités.

Les villes concernées par les interdictions de circulation dès 2024

De nouvelles zones à faibles émissions en projet

Des ZFE pourraient être instaurées dans de nombreuses autres agglomérations françaises, notamment celles de plus de 100 000 habitants et celles considérées comme particulièrement touchées par la pollution atmosphérique.

A lire aussi :   Combien coûte un vélo électrique ?

Parmi les potentiels candidats à la mise en place d’une ZFE :

  • Marseille : avec un trafic routier important et une situation géographique propice aux pics de pollution.
  • Toulouse : où l’étalement urbain génère également de fortes concentrations de polluants.
  • Nice : où les conditions météorologiques contribuent souvent à la stagnation de la pollution.
  • Bordeaux : qui connaît régulièrement des dépassements des seuils recommandés en matière de qualité de l’air.

Le renforcement des restrictions de circulation en 2024

À partir de janvier 2024, certaines catégories de véhicules pourraient ne plus pouvoir circuler sur les routes françaises.

Les automobilistes seront ainsi incités à privilégier des modes de transport moins polluants ou à investir dans des véhicules répondant aux normes environnementales les plus récentes. 

La vignette Crit’Air 0, réservée aux véhicules électriques et à hydrogène, pourrait alors devenir essentielle pour circuler dans de nombreuses zones urbaines.

A lire aussi :   Crit'Air va-t-il s'étendre à toutes les villes ?

Le cas particulier des restrictions temporaires

En plus des ZFE, certaines villes peuvent être amenées à prendre des mesures d’interdiction temporaires de circulation en cas d’évènements exceptionnels.

Par exemple, lors de la visite du pape à Marseille, les restrictions étaient appliquées dans plusieurs quartiers de la ville et concernaient tous les véhicules (motorisés ou non).

De même, lors de la tempête Ciaran, la circulation était interdite dans certaines régions, comme le Finistère et les Côtes d’Armor.

Il est donc essentiel pour les automobilistes de se tenir informés des conditions de circulation et des restrictions en vigueur dans leurs villes de résidence ou de destination afin d’éviter les mauvaises surprises sur les routes françaises.

Laisser un commentaire

Photo of author
Rédigé par : Mélissa Vignal
Je suis rédactrice web depuis un peu plus de 10 ans et je m'intéresse beaucoup à l'environnement et à l'impact que nous pouvons avoir à notre échelle. J'aime trouver des astuces économiques et écologiques et les partager avec les lecteurs.