Économies d'énergie / Qu’est-ce que Crit’Air ?

Qu’est-ce que Crit’Air ?

La qualité de l’air est au cœur des préoccupations en France, notamment à cause du parc automobile français qui représente un grand pollueur.

Pour assainir l’atmosphère et protéger notre environnement, les autorités ont mis en place un dispositif favorisant les véhicules moins nocifs : la vignette Crit’Air.

Découvrons ce qu’est cette mesure et son fonctionnement.

La vignette Crit’Air, qu’est-ce que c’est ?

Le certificat qualité de l’air, plus communément appelé vignette Crit’Air, est un autocollant à apposer sur votre véhicule pour circuler dans certaines zones françaises ayant instauré des restrictions de circulation basées sur les niveaux d’émissions polluantes.

Ce certificat permet de classer les véhicules selon leur niveau de pollution en six catégories différentes, allant de 0 (véhicules les plus propres) à 5 (véhicules les plus polluants).

A lire aussi :   Comment obtenir une vignette Crit'Air sans internet : les démarches à suivre

Pourquoi introduire la vignette Crit’Air ?

La mise en place de cette vignette a pour but principal de réduire la pollution atmosphérique en incitant les usagers de la route à adopter des modes de déplacements moins néfastes pour l’environnement et en excluant les véhicules les plus polluants.

Quelles sont les zones concernées par la vignette Crit’Air ?

Les zones où la vignette Crit’Air est obligatoire pour circuler sont celles ayant mis en place des mesures pour réduire la pollution atmosphérique. On distingue deux types de zones :

  • Les Zones à Circulation Restreinte (ZCR) : principales villes françaises où les restrictions de circulation sont permanentes.
  • Les Zones de Protection de l’Air (ZPA) : situées en périphérie des agglomérations ou dans des territoires ruraux, où le seuil de pollution est régulièrement dépassé.
A lire aussi :   Comment continuer à rouler malgré une vignette Crit'Air 3 ou 4 ? On vous dit tout !

Comment obtenir sa vignette Crit’Air ?

Pour commander votre vignette Crit’Air, vous devez vous rendre sur le site officiel du ministère de l’Intérieur : certificat-air.gouv.fr.

Attention aux arnaques et aux sites frauduleux qui proposent d’effectuer cette démarche à votre place moyennant un coût supérieur.

Sanctions encourues en cas d’absence de vignette

En cas de non-respect des restrictions de circulation liées à la vignette Crit’Air, les automobilistes s’exposent à une amende pouvant être salée.

Les montants des sanctions varient selon la catégorie du véhicule et peuvent monter jusqu’à plusieurs centaines d’euros.

Exemples de sanctions encourues

Véhicules sans vignette circulant dans une Zone à Circulation Restreinte (ZCR) : amende forfaitaire de 68 € pour les véhicules légers et de 135 € pour les poids lourds.

Véhicules sans vignette circulant dans une Zone de Protection de l’Air (ZPA) lors d’un pic de pollution : amende forfaitaire de 68 € pour les véhicules légers et de 135 € pour les poids lourds.

A lire aussi :   La révolution du vélo électrique : le VTT et les vélos cargo pour une mobilité écoresponsable

La vignette Crit’Air à l’étranger

En Europe, certains pays ont également mis en place des dispositifs similaires à Crit’Air pour limiter la circulation des véhicules polluants.

Si vous prévoyez de voyager à l’étranger avec votre voiture, il est important de se renseigner sur les exigences locales en matière de certificats de qualité de l’air.

Par exemple, en Belgique, certaines villes comme Bruxelles requièrent une vignette équivalente à Crit’Air pour circuler dans leur zone de basses émissions.

Le dispositif Crit’Air est un moyen efficace pour encourager les usagers de la route à opter pour des modes de déplacements moins polluants et préserver ainsi la qualité de l’air.

Son adoption progressive dans plusieurs zones françaises et européennes incite à prendre conscience des enjeux environnementaux liés à la pollution automobile et à agir pour protéger notre planète.

Laisser un commentaire

Photo of author
Rédigé par : Elodie Ricolm
Bonjour ! Je m'appelle Elodie, j'ai 32 ans et je suis rédactrice web. Passionnée d'écologie, j'aime trouver des astuces pour un quotidien plus respectueux de l'environnement.