Économies d'énergie / Comment récupérer et utiliser l’eau de pluie ?

Comment récupérer et utiliser l’eau de pluie ?

Récupérer l’eau de pluie peut vous permettre de réaliser des économies et de gagner en autonomie. Grâce à un récupérateur, vous pourriez stocker toute l’eau qui ruisselle de votre toit pour vous constituer des réserves confortables à utiliser tout au long de l’année.

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

Pour se convaincre de la nécessité d’installer un récupérateur d’eau, il suffit de regarder les chiffres. Un logement accueillant 4 personnes peut économiser plus de 40 % d’eau de ville en récupérant les eaux pluviales. Ce volume représente environ 300 euros par an. À savoir que cette économie peut être réalisée sans avoir à restreindre sa consommation d’eau quotidienne.

Comment récupérer l’eau de pluie ?

Récupérer l’eau de pluie consiste à installer un récupérateur sous le niveau de la maison. Lorsque l’eau ruisselle sur la toiture, elle rejoint les descentes des gouttières reliées à cette grosse cuve. Pour retenir les éventuelles résidus présents dans l’eau, une petite grille appelée crapaudine effectue un premier filtrage en amont des gouttières. Puis, un filtre décanteur placé en amont du récupérateur neutralise les impuretés en suspension. Celles-ci seront ensuite évacuées vers le réseau d’assainissement pluvial grâce à un système de trop-plein équipé d’un siphon.

A lire aussi :   Comment trouver son compteur d'eau ?

Comment utiliser l’eau de pluie ?

Il est possible d’alimenter sa maison avec l’eau de pluie stockée dans le récupérateur. Pour cela, vous devez vous équiper d’un groupe de pompage à surpression installé en sous-sol également. Cette installation vous permettra d’acheminer l’eau pluviale vers les différents points de puisage. Lorsque votre cuve sera vide, le système basculera automatiquement sur le réseau d’eau de ville.

À savoir que l’installation d’un dispositif anti-retour est obligatoire. Sa présence élimine le risque de mélange de l’eau pluviale et de l’eau de ville.

Grâce à un compteur, vous visualiserez votre consommation d’eau pluviale. Celle-ci pourra être utilisée pour le lave-linge, le lave-vaisselle, les WC, l’arrosage du jardin ou encore le nettoyage de votre voiture. Pour le lave-linge, il faut prévoir un système de filtration spécifique. Vous aurez le choix entre un dispositif de traitement UV ou à charbon actif.

A lire aussi :   Comment recycler les eaux usées ?

L’installation d’un récupérateur d’eau de pluie accompagné d’un groupe de pompage est éligible au crédit d’impôt. Vous ne pourrez en bénéficier que si tous les éléments précédemment énoncés sont présents sur votre installation.

Un réglementation restrictive

L’eau de pluie n’est pas potable. Elle ne peut donc pas être utilisée pour cuisiner ni pour se laver. Les conditions d’installation du récupérateur d’eau visant à alimenter la maison en eaux pluviales sont énoncées dans l’arrêté du 21 août 2008.

Parmi ces conditions, l’une d’elles impose l’installation d’un processus de filtration performant pour éliminer les polluants présents dans l’air et sur la toiture. Une autre vous oblige à faire circuler l’eau de pluie dans un réseau de distribution indépendant du circuit qui achemine l’eau potable.

A lire aussi :   Questions fréquentes sur les factures et consommation d'eau

Avant de vous équiper, vous serez contraint de prévenir la mairie de votre ville de résidence en remplissant une déclaration préalable. Enfin, cet arrêté vous impose d’assurer l’entretien de votre installation de manière rigoureuse. Chaque année, les filtres devront être nettoyés et la cuve vidée avant d’être désinfectée. Le carnet de sanitaire de votre installation devra impérativement être tenu à jour.

Laisser un commentaire

Photo of author
Rédigé par : Julie Timonier
Julie Timonier est une rédactrice web dévouée au sein de l'équipe Prioriterre.org. Passionnée depuis toujours par les sujets environnementaux, elle a choisi de se spécialiser dans le domaine du développement durable et de l'écologie. Julie croit fermement que petits gestes écologiques du quotidien peuvent avoir un grand impact à long terme sur la planète. C'est dans cette optique qu'elle partage sur Prioriterre.org ses connaissances en matière de chauffage, d'isolation, d'eau, d'énergie et de transport, dans le but d'aider nos lecteurs à naviguer vers une vie plus verte.