Économies d'énergie / Enedis autorisé à couper les ballons d’eau chaude à distance cet hiver : une mesure pour faire face aux tensions sur le réseau électrique français

Enedis autorisé à couper les ballons d’eau chaude à distance cet hiver : une mesure pour faire face aux tensions sur le réseau électrique français

Face à la situation énergétique actuelle, marquée par la guerre en Ukraine, l’indisponibilité du parc nucléaire français et le retard de la France en matière d’énergie renouvelable, des risques de tension sur le réseau électrique français sont à prévoir.

C’est pourquoi le gouvernement a autorisé Enedis à désactiver à distance l’enclenchement des chauffe-eau, notamment via les compteurs Linky, durant l’hiver 2023-2024.

Comment cette mesure va s’appliquer ?

Cet arrêté, paru au Journal Officiel le 4 novembre 2023, concerne notamment les ménages équipés d’un compteur communicant Linky.

Il vise principalement à réduire le pic de consommation entre 12 h et 14 h. Ainsi, l’enclenchement automatique de la chauffe des ballons d’eau chaude sera temporairement décalé durant la nuit pour éviter une surcharge du réseau électrique.

A lire aussi :   Comment lire votre compteur d’eau ?

Qui est concerné ?

  • Les ménages équipés d’un compteur communicant Linky
  • Les gestionnaires des réseaux de distribution d’électricité

Pas d’impact sur le confort et la facture des clients

Selon un communiqué d’Enedis, cette mesure n’aura pas d’impact sur le confort des clients concernés, ni sur leur facture.

En effet, la société précise que les chauffe-eau auront suffisamment de temps pour chauffer l’eau durant la nuit et assurer une eau chaude en quantité suffisante au cours de la journée.

Des coupures d’électricité quotidiennes à prévoir ?

Il est important de souligner que cet arrêté ne prévoit pas des coupures d’électricité quotidiennes pour les ménages équipés d’un compteur Linky.

Il s’agit plutôt de dispositifs de comptage qui permettent de gérer la consommation d’énergie de manière plus efficace et de contribuer ainsi à la sobriété énergétique.

A lire aussi :   Comment régler la température du chauffe-eau pour faire des économies ? Votre portefeuille va vous remercier !

Pour rappel, voici quelques gestes simples à adopter :

  • éteindre les appareils en veille ;
  • réguler la température de son logement (en évitant de laisser les fenêtres ouvertes avec le chauffage allumé) ;
  • privilégier les appareils électroménagers peu énergivores ;
  • utiliser des ampoules basse consommation ;
  • optimiser l’utilisation des appareils de chauffage et de climatisation.

Pourquoi cette mesure suscite-t-elle certaines interrogations ?

Cette décision a été prise dans un contexte où la France fait face à plusieurs défis énergétiques, tels que le développement des énergies renouvelables, la sécurisation de l’approvisionnement en électricité et la réduction des consommations d’énergie.

Certains experts estiment que cette mesure pourrait être vue comme une intrusion dans la vie privée des usagers, tandis que d’autres soulignent qu’elle démontre une certaine centralisation des décisions relatives à la gestion du réseau électrique.

A lire aussi :   Qu'est-ce qu'un compteur d'eau divisionnaire ?

Les alternatives pour préserver l’autonomie énergétique des ménages

Afin de limiter les risques liés aux interventions sur le marché de l’énergie, les clients concernés peuvent s’appuyer sur différentes alternatives :

  • l’autoconsommation, qui consiste à produire sa propre électricité à partir de panneaux solaires ;
  • le recours aux batteries domestiques pour stocker l’énergie photovoltaïque ;
  • la domotique pour piloter intelligemment ses appareils électriques et ainsi optimiser sa consommation d’énergie ;
  • le choix d’une offre de fourniture d’électricité avec un tarif avantageux ou encore encourager les démarches en faveur des économies d’énergie.

En conclusion, si cette mesure peut sembler intrusive pour certains, il est essentiel de rappeler qu’il s’agit avant tout d’un dispositif visant à garantir la sécurité et la stabilité du réseau électrique français face aux défis énergétiques actuels.

Laisser un commentaire

Photo of author
Rédigé par : Elodie Ricolm
Bonjour ! Je m'appelle Elodie, j'ai 32 ans et je suis rédactrice web. Passionnée d'écologie, j'aime trouver des astuces pour un quotidien plus respectueux de l'environnement.