Économies d'énergie / Coefficient d’isolation pour toiture : pour lequel faut-il opter ?

Coefficient d’isolation pour toiture : pour lequel faut-il opter ?

Il est bien connu qu’un tiers de la chaleur d’une maison s’échappe par son toit, c’est pour cela que l’isolation thermique est une étape très importante dans la construction ou la rénovation d’un logement, elle permet aux futurs acquéreurs ou aux habitants de la maison de bénéficier d’économies non négligeables sur les dépenses énergétiques, comme le chauffage ou la climatisation.

En plus de son importance absolue, l’isolation thermique ne demande pas un investissement financier très important au vu des aides à la rénovation énergétique mise en place par l’Etat.

Mais alors, les questions qu’on se pose : « pour quel matériau opter pour isoler son toit, et quel coefficient thermique d’isolation choisir ? »

Le coefficient thermique du matériau

Il s’agit de la conductivité thermique d’un matériau, elle est caractérisée par la valeur Lambda (λ), elle représente la chaleur que laisse un matériau passer en une seconde par mètre carré.

Plus cette valeur est importante, plus l’isolant laissera passer la chaleur et plus il sera considéré comme peu efficace. C’est d’ailleurs comme cela qu’on juge de la capacité d’un isolant et de sa qualité, et de l’épaisseur qu’il faut appliquer pour une isolation efficace en cas de son utilisation.

A lire aussi :   Les conseils pour améliorer l'isolation de votre maison

Le coefficient thermique dépend de plusieurs facteurs à prendre en compte, si vous voulez en juger par vous-mêmes.

  • Son étanchéité : plus un matériau est étanche, mieux il fera son travail d’isolant ;
  • sa densité : plus celle-ci est faible, moins le matériau sera isolant et moins son efficacité sera avérée ;
  • sa température : plus le matériau est chaud, plus il conduit la chaleur, logiquement.

Nous avons par exemple la laine de verre qui a une conductivité de 0.039 et qui a besoin d’une épaisseur de 25.2 cm ou le verre cellulaire qui a un coefficient de 0.046 et qui a besoin d’une épaisseur de plus de 32 cm, un autre exemple est la Ouate de cellulose qui a une conductivité de 0.42 et une épaisseur minimale de 27.3 cm, ou même la fibre de bois, d’une conductivité de 0.036 et d’une épaisseur de 28 cm. Ou même le polystyrène expansé qui a un coefficient de 0.034 et une épaisseur de 23.8. Ou la laine de coton qui a le coefficient le plus élevé de 0.051 mais qui n’a besoin que de 25 cm d’épaisseur au vu de sa faible densité.

A lire aussi :   Tout savoir sur l'isolation extérieure des murs

Il faut noter que certains matériaux ont les mêmes coefficients de conductivité mais n’ont pas forcément besoin de la même épaisseur, comme la laine de verre et la laine de roche qui partagent un coefficient de 0.039 mais qui ont besoin respectivement de 25.2 et 25.9 cm d’épaisseur.

Le budget des travaux

Plus important encore dans le choix de votre isolation de toiture que le coefficient de l’isolant, c’est le budget dont vous disposez pour vos rénovations, car même si le prix de ceux-ci ne s’élèvent pas à des prix faramineux, cela reste des travaux, qui nécessitent une main d’oeuvre, il faut aussi prendre en compte d’autres questions.

  • La localisation de votre logement : le climat dans votre région, la fréquence des intempéries ;
  • la place dont vous disposez : vous pouvez vous permettre une double isolation si par exemple vous avez une hauteur sous plafond importante ;
  • la resistance thermique minimale approuvée de 7, au cas contraire, si vous ne l’atteignez pas, vous n’aurez pas le droit à certaines aides.
A lire aussi :   Quel matériau pour une isolation phonique ?

Le budget d’une isolation n’est pas très élevé en soi, il s’agit d’ailleurs de travaux de bases lors de rénovations d’une ancienne demeure, surtout si celle-ci a été fragilisée par les années.

En somme, si vous voulez isoler votre maison par le toit, il faut prendre en compte le coefficient d’isolation du matériau que vous aurez choisi, attention à bien respecter les normes mises en place par l’Etat pour avoir des subventions d’aide à la construction qui vous permettront d’alléger vos charges financières, vous pouvez faire appel à des professionnels du domaine pour vous éclairer sur le matériel exact qu’il vous faudrait utiliser pour arriver à une satisfaction totale. L’isolation par le toit vous fera gagner des sommes d’argent dont vous ne doutiez pas, et vous apportera un confort inégalable dans votre maison. Alors n’oubliez pas qu’une bonne isolation thermique réduit la facture énergétique et optimise un bon confort de vie !

Laisser un commentaire

Photo of author
Rédigé par : Mélissa Vignal
Bonjour ! Je m'appelle Mélissa, j'ai 29 ans et je suis Rédactrice web passionnée par les questions environnementales et écologiques. Adepte du zéro déchet, j'aime partager mes astuces pour un mode de vie plus respectueux de la planète.