L’empreinte carbone revêt une grande importance pour la planète. En effet, elle permet de mesurer l’impact des activités humaines sur l’environnement. Ci-après quelques pistes qui pourraient vous aider à réduire votre émission de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et empêcher le réchauffement climatique.

A quoi correspond une empreinte carbone ?

C’est un indicateur qui va vous aider à mesurer la quantité de gaz à effet de serre que vous émettez dans l’environnement lors de vos activités quotidiennes. Le but serait que vous puissiez corriger votre mode de vie afin de minimiser l’impact du CO2 émis sur l’environnement.

Le dioxyde de carbone équivalent – CO2e est la norme utilisée pour nommer les gaz à effet de serre mis en cause notamment le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), l’hydrofluorocarbure (HFC), le protoxyde d’azote (N2O), le perfluorocarbure (PFC) et l’hexafluorure de soufre (SF6).

Comment calculer une empreinte carbone ?

Actuellement, plusieurs entités mettent à votre disposition des outils de calcul basés sur deux facteurs d’émission : physique et monétaire. Pour calculer votre empreinte carbone annuelle, vous aurez besoin de plusieurs données dont :

  • votre mode de transport et vos déplacements annuels ;
  • votre type de logement, votre énergie de chauffage/climatisation et les appareils électroménagers et numériques que vous utilisez ;
  • votre style de vie et votre hygiène alimentaire.

Selon les chiffres publiés par le Ministère de la Transition Ecologique, le transport est la principale source d’émission de CO2e en France. Il est suivi par le logement, la production de biens et services, l’alimentation et les services publics.

Comment réduire son empreinte carbone en 2022 ?

Il est encore possible de réduire votre empreinte carbone en adoptant les gestes écoresponsables suivants au quotidien.

A la maison

Plusieurs pistes vous aideront à minimiser votre empreinte carbone chez vous.

L’alimentation

Vous pouvez éviter tout gaspillage alimentaire en cuisinant les restes de vos placards ou de votre réfrigérateur. Faites vos courses dans les boutiques en vrac et choisissez des produits dont la date de péremption est encore éloignée.

Evitez les emballages et les bouteilles en plastique lors de vos achats. Privilégiez les produits locaux et les légumes/fruits de saison pendant vos courses. Réduisez la consommation de viandes car ces protéines sont les principales émettrices de CO2e dans le secteur de l’alimentation. Minimisez vos déchets ménagers en décidant de les recycler en compost.

Les équipements

Réduisez votre consommation en eau en utilisant un lave-vaisselle. Optez pour une douche à la place d’un bain. Buvez l’eau de votre robinet.

Utilisez autant que possible des appareils de basse consommation c’est-à-dire de classe A+++. Certes, leur prix d’achat est plus élevé mais l’énergie consommée à la fin de l’année sera réduite. Sur le long terme, leur usage sera plus rentable pour votre ménage.

Etant donné que nous sommes actuellement dans l’ère du numérique, l’achat d’un équipement informatique reste incontournable. Pour réduire son impact carbone, gardez-le aussi longtemps que possible et procédez à son recyclage lorsqu’il arrive en fin de vie.

Améliorez l’efficacité énergétique de votre maison en réalisant les travaux d’isolation thermique nécessaires. Le but serait de limiter les pertes d’énergie et de réduire votre facture de chauffage en hiver et de climatisation en été.

N’acceptez en aucun cas les publicités en papier qui ont tendance à remplir votre boite aux lettres.

Le déplacement

Conduisez ou voyagez de manière écoresponsable en vérifiant l’état de vos pneus au moins tous les mois. Roulez calmement en limitant votre vitesse. Autant que possible, choisissez un moyen de transport plus écologique pour vos déplacements : marche, vélo, transport en commun ou co-voiturage. Sachez que voyager en train est largement plus écologique que prendre l’avion.

L’habillement

Même dans votre façon de vous habiller, vous pouvez rester écologique en achetant uniquement ce dont vous aurez besoin. Privilégiez les vêtements de seconde main et ceux fabriqués localement. Utilisez vos effets vestimentaires jusqu’à ce qu’ils soient bien usés.

L’hygiène

Côté ménage, servez-vous uniquement des produits de nettoyage « fait maison ». Si vous choisissez de les acheter dans le commerce, scrutez attentivement les étiquettes et optez pour ceux qui contiennent un minimum de substances nocives.

Il en est de même pour vos produits de soins : masques, crèmes, déodorant, savon, shampooing, etc. qui doivent être à base d’ingrédients naturels si possible. Ils seront plus sains pour votre santé mais aussi pour l’environnement.

Au bureau

En tant que dirigeant, vous avez aussi les moyens de réduire le bilan carbone de votre entreprise.

Lors de votre implantation, choisissez un local plus écoresponsable. Ainsi, vous aurez besoin d’un minimum de chauffage et de climatisation au fil des saisons.

A la fin de la journée de travail, encouragez tous vos salariés à éteindre leurs outils de travail pour économiser de l’énergie. En outre, achetez des appareils reconditionnés autant que possible. Ces derniers sont souvent en parfait état de marche et révisés par des professionnels avant d’être remis sur le marché. Ils bénéficient aussi de quelques mois de garantie.

En cette pandémie de Covid19, privilégiez le télétravail. Cela limitera les déplacements de vos salariés. S’il y a moins de circulation, l’émission de CO2e sera aussi en baisse. Faites vos réunions et vos entretiens en visio-conférence. Pour le stockage de vos données numériques, choisissez un prestataire pratiquant un « hébergement vert ».

Quelques chiffres sur l’empreinte carbone

Ci-après quelques chiffres relatifs à l’émission de CO2e d’un individu dans l’environnement pour que vous ayez une idée sur la question. Ils ont été publiés par le Ministère de la Transition Ecologique pour l’année 2018.

L’empreinte carbone laissée par un citoyen français en 2018 était de 11,2 tonnes de CO2e. La voiture était le moyen de transport le plus polluant sur le territoire français puisque 20% des usagers l’avaient utilisée. Elle avait été suivie de près par l’avion dont le facteur d’émission physique était de 285 grammes de CO2e / kilomètre / passager.

Dans le domaine de l’alimentation, la production de viandes est la plus polluante. En effet, le dioxyde de carbone émis était de 290 kilogrammes par kilo de bœuf transformé. Il était de 50 kilogramme pour un kilo de viande de porc ou de poulet obtenu. En tout, un habitant avait émis 1,15 tonne de CO2e par an en consommant ces protéines.

Laisser un commentaire