Le vélo électrique a le vent en poupe et il est de plus en plus courant de le voir utilisé notamment pour les déplacements urbains. Que vous soyez adepte du deux-roues ou pas, le vélo électrique est une solution idéale pour faciliter les montées ou pour pédaler contre le vent. Il existe plusieurs sortes de VAE, qui peuvent être utilisés aussi bien dans un cadre sportif avec des circuits en dénivelé ou en ville, et c’est un excellent compromis pour les personnes qui souhaitent rester actives au quotidien sans pour autant arriver en sueur et essoufflé au bureau ! Comment fonctionne un vélo électrique et quel budget faut-il prévoir ? Pour plus d’informations, lisez ce qui suit.

Fonctionnement d’un vélo électrique

Le VAE est fait exactement de la même façon qu’un vélo traditionnel, mais il se distingue par sa batterie, l’assistance électrique et un contrôleur pour moduler la puissance. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le vélo électrique n’a rien à voir avec une moto et il ne remplace pas complètement l’effort humain. Il permet de rouler plus confortablement et sans effort, notamment sur de longs trajets ou des routes pentues. Toutefois, il existe différents niveaux d’assistance, et le moteur peut même être complètement désactivé (ce qui permet par ailleurs d’économiser la batterie). Il faut savoir aussi que lorsque l’on roule à une vitesse supérieure à 25 km/heure, l’assistance électrique se coupe automatiquement.

En ce qui concerne l’autonomie de la batterie, plusieurs paramètres sont impactants : le poids de l’utilisateur, la force de pédalage, le gonflage et la pression des pneus,  les dénivelés, le vent… Plusieurs modèles de vélos électriques se sont développés ces dernières années, et il y en a pour tous les goûts : modèles de ville, VTC, VTT, modèles de course, compacts ou encore pliables.

Quel budget pour l’achat d’un vélo électrique ?

Il existe plusieurs gammes de vélos électriques, et les prix sont donc assez variables. Les premiers commencent à 500 euros pour les modèles basiques. Pour un modèle plus performant ou tout-chemin, il faut compter entre 800 et 1400 euros. Les adeptes de VTT et d’équipements sophistiqués (porte-bagage, freins à disque, éclairage du guidon, console de contrôle élaborée…) devront consacrer un budget plus important, entre 1400 et 3000 euros pour certains modèles.

Enfin, pour le haut de gamme, les VAE qualifiés de speed-bike coûtent au minimum 3000 euros. Il est possible d’atteindre 45 km/heure avec ce type d’engin, mais ils exigent aussi le port du casque, ainsi qu’une immatriculation et une souscription à une assurance… Ce qui n’en fait plus réellement un vélo ! Pour être sûr de bien choisir votre vélo électrique, le mieux est donc de déterminer vos besoins (en termes de distance à parcourir au quotidien, le type de chaussée, la fréquence d’utilisation…) pour ensuite établir un comparatif de plusieurs modèles sélectionnés.

 

Laisser un commentaire