Économies d'énergie / Découvrez le bikepacking

Découvrez le bikepacking

Le bikepacking est une nouvelle manière de voyager en vélo. Il consiste à rouler pendant quelques jours sur des sentiers de randonnée, des chemins isolés ou des routes peu fréquentées de façon minimaliste.

La particularité du bikepacking

Le bikepacking se pratique avec tous types de vélo. Le plus important serait que vous soyez à votre aise en voyageant dessus. La particularité de cette pratique est que votre engin ne doit pas comporter un porte-bagage. Vous allez tout simplement suspendre vos équipements directement sur le guidon, le cadre ou la selle. Vous avez par conséquent intérêt à choisir le contenu de vos paquetages avec soin pour ne pas vous encombrer inutilement.

A lire aussi :   Les voitures électriques sont-elles écologiques ?

Les équipements indispensables pour le bikepacking

L’objectif est unique : simplifier vos équipements tout en restant autonome pour tout. Autrement dit, vous devez embarquer votre dressing, votre salle de bain, votre cuisine et votre chambre à coucher avec vous lors de votre voyage.

Le vélo

Le plus important est qu’il puisse rouler sur tous les types de chemin que vous voulez emprunter et que vous soyez à votre aise dessus. Le meilleur vélo pour un bikepacking serait le gravel selon les plus expérimentés dans cette discipline. Son cadre en acier, en titane ou en carbone est suffisamment solide pour supporter le poids de vos équipements. Ses roues de 32 à 42 mm font de lui une monture polyvalente capable de rouler sur toutes les surfaces quelles que soient les conditions climatiques.

Les bagages

Avec le bikepacking, les sacs à dos sont bannis. Il en est de même pour le porte-bagage. La règle veut que vous emportez avec vous des sacoches cavalières légères pouvant être suspendues sur le cadre, placées sur le guidon ou arrimées à l’arrière de la selle.

A lire aussi :   Le covoiturage : la solution miracle pour réduire votre empreinte carbone ?

Pour la répartition, gardez le bon équilibre en adoptant le rangement suivant. Mettez ensemble vos effets vestimentaires, votre trousse de toilette et votre trousse de secours à l’intérieur d’une sacoche. Puis arrimez-là à l’arrière de votre selle.

Placez tout ce que vous devez avoir à portée de main dans une autre sacoche que vous placerez sur le cadre de votre vélo : portefeuille, bouteille d’eau, kit de réparation, cadenas de sécurité, lunettes de soleil, briquet, lampe torche, etc.

Réservez le guidon pour les équipements plus lourds et encombrants comme le réchaud à gaz, le sac de couchage ou la tente. De cette manière, vous n’aurez à les démonter que le soir venu.

Quel itinéraire suivre pour le bikepacking ?

Un bikepacking demande de la préparation. Le plus pratique serait d’utiliser une carte routière en papier pour mieux vous repérer. Il y a aussi les sites spécialisés qui proposent un itinéraire selon les besoins de chacun. Ils donnent en détail les points de ravitaillement, les restaurants et les gîtes disponibles sur la route, etc.

A lire aussi :   Acheter vert: La voiture d'occasion, un geste écologique

Avant de partir, prenez quelques précautions. Évaluez la distance que vous devez parcourir chaque jour. Pour votre sécurité, essayez d’atteindre votre point de chute avant la tombée de la nuit. Et assurez-vous que votre vélo de bikepacking soit en bon état surtout la partie mécanique avant de prendre la route.

Laisser un commentaire

Photo of author
Rédigé par : Mélissa Vignal
Bonjour ! Je m'appelle Mélissa, j'ai 29 ans et je suis Rédactrice web passionnée par les questions environnementales et écologiques. Adepte du zéro déchet, j'aime partager mes astuces pour un mode de vie plus respectueux de la planète.