Économies d'énergie / Quelle épaisseur pour isolation de combles perdus ?

Quelle épaisseur pour isolation de combles perdus ?

Vous êtes toujours confrontés à des problèmes d’étanchéité ou des soucis d’humidité ? Votre peinture intérieure est pleine de tâches noires à cause de l’humidité condensée dans les murs et le plafond ? Et vous en avez marre de refaire la peinture chaque année ? Vous cherchez toujours la solution ? L’isolation des combles perdus se présente pour vous ! Elle permet la réduction d’énergie avec une limitation efficace des pertes de chaleur, tout en utilisant les méthodes adéquates à un prix très abordable. Cependant, la réussite de ces techniques d’isolation réside dans le choix du matériau, l’épaisseur de ce dernier ainsi que le respect des étapes de réalisation. Alors, quelle épaisseur doit-on respecter pour une isolation des combles ? Et quelles sont les différentes techniques de l’application d’une isolation des combles ?

Quelle épaisseur doit-on respecter pour une isolation des combles perdus ?

Pour garantir une bonne application de la technique d’isolation des combles perdus, le respect des mesures spécifiques pour chaque matériau, notamment l’épaisseur présente un atout incontournable pour une bonne isolation. Cette épaisseur varie d’un matériau à un autre selon le coefficient R et λ. La détermination de l’épaisseur convenable de chaque isolant est estimée par les valeurs R et λ. le coefficient R représente la résistance thermique, et donc le transfert de chaleur des isolants, ce qui veut dire que si la résistance thermique est élevée, meilleure est la performance. Quant au coefficient λ, ou la conductivité thermique d’un matériau, lorsque la valeur du coefficient λ est réduite, plus est l’efficacité d’isolation du matériau.

A lire aussi :   Épaisseur d'isolation : laquelle choisir ?

En effet, quand l’épaisseur de l’isolation est assez élevée cela permet d’avoir une meilleure isolation tout en réduisant les déperditions de la chaleur, et donc assurer une meilleure aisance dans votre maison. Cependant, l’épaisseur à respecter pour l’isolation par la laine minérale (de verre ou de roche), répond à l’impérative de concevoir une couche de 24,5 cm pour décrocher une résistance thermique de 7 m²K/W et une couche de 21 cm pour arriver à une résistance de 6 m²K/W.

Toutefois, si vous adoptez des panneaux isolants rigides à base de polyuréthane (PUR) ou polyisocyanurate (PIR) réputés par leurs performances, l’épaisseur recommandée est de 17,5 cm pour atteindre une résistance thermique de 7 m²K/W et de 15cm pour arriver à 6 m²K/W.

Et quant au polystyrène expansé, il vous est recommandé une épaisseur de 24 cm pour décrocher un coefficient R de 7 m²K/W et de 22 cm pour 6 m²K/W. Néanmoins, si vous prenez un isolant à base d’une mousse polyuréthane projetée pour bien combler les recoins de toiture, l’épaisseur nécessaire pour atteindre un R= 7 m²K/W est de 21 cm et pour un R= 6 m²K/W, elle est de 18 cm. Enfin si vous optez pour des isolants naturels, il existe différents types :

  • Les panneaux de fibre de bois : épaisseur de 30 cm (en deux couches) pour un R= 7 m²K/W, et de 20 cm pour un R de 6 m²K/W ; 
  • le liège nécessite une épaisseur de 28 cm pour un R =7 m²K/W, et de 24 cm pour un R= 6 m²K/W ; 
  • la laine de chanvre nécessite une épaisseur de 28 cm pour un R de 7 m²K/W, et 24 cm pour un R de 6 m²K/W ;
  • ouate de cellulose : l’épaisseur recommandée est de 27 ou 28 cm selon la qualité du produit pour un R= 7 m²K/W, et 25 cm si en vrac ou 24 cm si en panneaux pour un R = 6 m²K/W.
A lire aussi :   Isolation par l'extérieur : quels sont les tarifs ?

Quelles sont les différentes techniques permettant l’application d’une isolation des combles perdus ?

Il existe une diversité de techniques des combles que vous pouvez suivre, le choix de la méthode reste toujours en fonction de votre besoin, la nature de votre construction et le budget présent. De ce fait, on vous présente les diverses méthodes existantes :

  • L’isolation au plus proche du volume chauffé : isolation au niveau du sol des combles perdus ;
  • l’isolation des combles perdus en vrac : une bonne méthode d’isolation avec une continuité réputée et un coût assez réduit ;
  • l’isolation des combles perdus en rouleaux : une technique réalisée en deux couches afin de maintenir une isolation performante ;
  • l’isolation par pare-vapeur : elle est pratiquée pour assurer une protection contre l’humidification excessive.
A lire aussi :   Tout savoir sur l'isolation extérieure des murs

Laisser un commentaire

Photo of author
Rédigé par : Mélissa Vignal
Bonjour ! Je m'appelle Mélissa, j'ai 29 ans et je suis Rédactrice web passionnée par les questions environnementales et écologiques. Adepte du zéro déchet, j'aime partager mes astuces pour un mode de vie plus respectueux de la planète.