Qu’est-ce que la consommation réelle d’eau ?

L’eau est un élément fondamental pour la survie de l’être humain et se retrouve dans pratiquement tout ce que nous consommons. Certains scientifiques prédisent que cette ressource précieuse sera la source de futurs conflits en raison de l’augmentation de la population mondiale, et l’émergence d’un mouvement écologiste global nous à fait prendre conscience de l’importance de maîtriser notre consommation au quotidien.

Ce serait une erreur de croire que seule l’eau que l’on utilise pour boire, cuisiner, se laver, ou bien l’index de consommation de notre compteur représentent précisément notre consommation réelle.

En effet pour la calculer il faut prendre en compte l’eau qui a été utilisée pour produire les aliments que nous consommons, celle qui a été utilisée pour la production de nos appareils ménagers etc…

La production d’un kilogramme d’aluminium par exemple entraine la consommation de 1000 litres d’eau. Celle d’un kilogramme de boeuf, c’est 15 000 litres d’eau ! Autant dire que produire une automobile ou un ordinateur a un impact certain sur nos réserves d’eau, et que les amateurs de steaks ont aussi un impact certain sur les réserves d’eau mondiales.

Selon l’INSEE, un français consomme en moyenne 150 litres d’eau quotidiennement. Cela inclut les boissons, les repas, la vaisselle, le linge, les sanitaires, les toilettes et les besoins divers. C’est le calcul des besoins divers qui est très difficile.

En consultant régulièrement votre compteur d’eau vous pourrez avoir une idée de votre consommation hebdomadaire, mais si par exemple vous allez faire du shopping pour vous acheter une jean, la production de celui-ci aura demandé une certaine quantité d’eau, et il vous sera pratiquement impossible de connaitre ce chiffre.

En conclusion, il est très compliqué de calculer la consommation réelle d’un individu. Des simulateurs existent et je vous invite à les consulter si vous le souhaitez mais ne prenez pas les résultats au pied de la lettre, car ils ne tiennent pas compte de tous les aspects de la vie de chaque individu.

Comment faire des économies d’eau en temps de canicule ?

Avec le réchauffement climatique, les canicules risquent de devenir de plus en plus fréquentes et il deviendra important de limiter notre consommation d’eau afin de préserver cette ressource vitale.

Voici quelques conseils pour économiser l’eau en cas de coup de chaud.

1/ Prenez des douches courtes

En moyenne, une personne prend environ 4,4 douches par semaine. Si vous êtes un adepte des douches longues à rallonge, cela représente une grosse consommation d’eau. Lors d’une vague de chaleur, essayez d’aller aussi vite que possible, et coupez l’eau pendant que vous vous savonnez.

2/ Remplissez entièrement le lave-vaisselle

Un lave-vaisselle consomme entre 3000 et 4000 litres d’eau par an. Afin d’économiser de l’eau, assurez vous que vous le faites tourner lorsque il est plein, sinon vous gâcherez de l’eau.

3/ Collectez et réutilisez l’eau froide

Lorsque vous prenez une douche, en attendant que l’eau chauffe, mettez un seau dans le bac et collectez l’eau froide qui coule. Cela vous permettra ensuite d’arroser vos plantes par exemple.

4/ Ne laissez pas couler les robinets

Une robinet qui coule coule durant 3 minutes pendant que vous vous lavez les dents consommera environ 18 litres d’eau ! L’idée est donc de mouiller votre brosse à dents et d’utiliser un verre à dents, afin d’éviter cette pratique qui n’est vraiment pas très eco-friendly.

Comment collecter les eaux de pluie ?

Avec le développement d’une conscience écologique chez un nombre croissant de personnes à travers le monde, trouver des moyens de préserver et optimiser nos ressources est devenu un enjeu très important.

L’eau a longtemps été considérée comme une ressource abondante et inépuisable, mais on est en train de réaliser qu’il va falloir faire de sa gestion un enjeu central pour nos sociétés dans les années à venir.

Parmi les différentes solutions destinées à optimiser notre consommation d’eau, la collecte des eaux de pluie est l’une des plus simples à mettre en place. Un système de collecte peut être très basique comme un simple tonneau mis dans un coin du jardin et dont le contenu servira à arroser les plantes, mais il existe aussi des systèmes bien plus élaborés qui permettront d’alimenter en eau votre foyer et de répondre à la plupart des vos besoins. Dans des pays comme l’Allemagne et l’Autriche, ces dispositifs sont très communs et sont installés presque systématiquement sur toutes les nouvelles constructions.

Ces systèmes demandent l’intervention d’un professionnel et vous ne serez pas en mesure d’installer vous même une citerne souterraine, mais voici comment collecter simplement l’eau de vos gouttières.

  • Prenez une barrique en plastique, percez un trou et ajoutez un robinet en.
  • Reliez le dispositif à votre système de gouttières.

– Ainsi en cas de pluie vous pourrez collecter l’eau qui tombe sur votre toit. Assurez vous de laisser un trou d’évacuation en haut du tonneau en cas de fortes précipitations pour éviter que votre système de collecte ne déborde.

Vous pouvez même connecter ce système d’évacuation à un second tonneau pour collecter encore plus d’eau de pluie.

Comment l’eau est-elle épurée ?

Lorsque vous ouvrez le robinet, l’eau qui en sort n’apparait pas par magie, et avant de faire sont chemin jusqu’à votre carafe ou votre verre à dents, chaque litre d’eau que vous consommez suit un chemin bien spécifique afin d’être épuré et rendu propre à la consommation.

Pendant des siècles, boire ou se laver avec de l’eau de mauvaise qualité a été un vecteur de maladies. Grâce aux stations d’épuration modernes cependant ce problème a été pratiquement éradiqué dans nos sociétés occidentales. Nous allons ici nous intéresser aux différentes étapes de l’épuration de l’eau.

1/ Le pré-traitement

En règle générale, un pré-traitement des eaux est réalisé et implique plusieurs étapes.

  • Dégrillage : Les eaux sales passent aux travers de plusieurs grilles, sortes de tamis dont le but est de retenir et éliminer les gros déchets ( morceaux de plastique, de bois, cotons tiges, restes alimentaires )
  • Dessablage et déshuilage : Cette étape consiste à séparer l’eau des huiles et graisses. L’eau est injectée dans un bassin allongé de grande dimension où sa vitesse d’écoulement est diminuée.

De l’air est injecté afin de séparer les graisses et l’huile de l’eau. Etant moins denses que l’eau, graisses et huiles resteront concentrées à la surface.

Les sables et graviers, qui sont bien entendu plus denses que l’eau vont eux se déposer au fond du bassin, et seront ensuite envoyés à la décharge.

2/ Le traitement primaire

Cette étape a pour but de décanter les matières solides en suspension dans l’eau.

Les eaux reposent pendant plusieurs heures dans un bassin appelé décanteur primaire. Elles vont alors se débarrasser progressivement de leurs impuretés qui vont se déposer dans le fond du bassin, et elles seront évacuées sous forme de boue.

3/ Traitement secondaire

A ce stade, il faut encore éliminer la matière organique encore présente dans l’eau, mais qui y est dissoute.

Pour ce faire on emploie une réacteur biologique. Il s’agit d’un grand bassin dans lequel on injecte l’eau pré-traitée mais encore chargée en matière organique. Cette pollution dont l’on cherche à se débarrasser est la nourriture de choix de nombreuses bactéries présentes dans le réacteur biologique qui vont s’en nourrir.

Des bulles d’air sont injectées dans le réacteur afin de permettre aux bactéries d’opérer efficacement.

Une fois cette opération terminée, l’eau est propre. Les micro organismes sont alors évacués sous forme de boues et l’eau est propre et prête à être rejetée en rivière.

Attention cependant, de l’eau épurée n’est pas potable il s’agit d’une eau pouvant être rejetée dans la nature et qui n’aura pas d’impact négatif sur l’environnement. Une goutte d’eau passe en moyenne entre 13 et 30 heures dans une station d’épuration.

La rendre propre à la consommation demande des étapes de purification supplémentaires.

Existe t-il un compteur d’eau chaude ?

Le réseau et le prix de l’eau chaude et de l’eau froide étant différents, deux compteurs d’eau sont nécessaires.

Le compteur d’eau chaude a la forme d’un cadran qui indique l’index de consommation et le nombre de m3 consommés.

La caractéristique du compteur d’eau chaude est de tolérer des températures beaucoup plus élevées qu’un compteur d’eau froide.

Comment facturer la consommation d’eau à un locataire ?

1 / Absence de compteur divisionnaire

Si vous êtes propriétaire et que votre logement est situé dans un immeuble ancien construit avant 1975, il se peut que celui-ci ne soit pas équipé de compteurs divisionnaires. Dans ce cas, l’eau vous sera facturée au tantième et vous paierez proportionnellement à l’espace qu’occupe le logement que vous louez dans l’immeuble.

Cette charge d’eau sera répercutée sur votre locataire qui la paiera chaque mois en même temps que son loyer et comprendra la part de consommation et le prix de l’abonnement.

2/ Avec compteur divisionnaire

En présence d’un compteur d’eau divisionnaire, il existe deux solutions pour facturer les charges d’eau à vos locataires.

a) Il met le compteur d’eau à son nom et règle directement la facture à la compagnie des eaux.

b) Le compteur est à votre nom et l’eau est inclue dans les charges.

Le locataire paie ainsi chaque mois une avance qui comprend une part de consommation et le coût de l’abonnement. La régularisation a lieu en fin d’année sur présentation de la facture. Si le locataire a consommé moins que ce qu’il a payé, vous pourrez le rembourser ou lui faire un escompte sur le prochain loyer, et si il a consommé plus que la projection, il devra vous régler la différence entre l’avance et la consommation réelle.

Comment estimer la consommation d’eau d’un restaurant ?

Si vous gérez un restaurant et que vous voulez calculer précisément vos coûts de production, il vous faudra être capable de savoir estimer votre consommation d’eau.

Prendre un peu de temps pour réaliser cette tâche qui peut sembler fastidieuse vous permettra de récupérer des données précieuses et de savoir si vous consommez trop d’eau.

Vous pourrez aussi identifier si il ya des anomalies dans votre consommation voire des fuites dans vos canalisations et quels sont les postes qui consomment le plus.

Calculer votre consommation réelle d’eau

Pour réaliser ce calcul, commencez par vous fixer un rappel sur votre agenda. Ensuite fixez vous une période d’activité, un trimestre par exemple, et relevez les valeurs de vous compteurs au début et à la fin.

La différence entre la valeur finale et la valeur initiale vous donne votre consommation réelle.

Une fois que vous connaissez ce nombre, vous pourrez le diviser par le nombre de couverts réalisé sur la période de référence. Cela vous permettra de connaitre votre consommation d’eau moyenne par client.

La moyenne de consommation d’eau par couvert en France est de 15 à 25 litres d’eau.

Laisser un commentaire