Avec l’évolution de la technologie, la méthode pour opérer la relève des compteurs d’eau à bien évolué et la télé relève s’impose comme la solution du futur

Radio relève

Cette méthode est commercialisée depuis une quinzaine d’années par les fabricants de compteurs et permet de faire une relève de la consommation depuis l’extérieur de l’habitation, à pied ou en voiture et sans avoir à intervenir directement dans le domicile de l’usager.

Cette technologie fonctionne avec un récepteur radio qui récupère l’index de consommation et l’envoie directement sur le terminal du technicien de la compagnie des eaux.

Cela permet d’obtenir une facture calculée sur la base de la consommation réelle du foyer.

Le problème avec cette méthode est la fréquence des relèves – une ou deux par an – qui ne permettent pas d’identifier facilement si il y a des anomalies comme des fuites ou des fraudes.

Télé relève

La télé relève est une méthode encore plus performante que la radio relève et est en train de se généraliser.

Avec la télé relève, on peut réellement parler de compteur intelligent car la relève est non seulement réalisée à distance, mais elle est automatisée. Il est alors possible d’obtenir un relevé de consommation quotidien, et même plusieurs relevés par jour.

Cela offre des avantages évidents pour les consommateurs, qui pourront identifier plus facilement si ils ont des fuites dans leurs canalisations, mais également mesurer les effets de leurs efforts si ils tentent de réduire leur consommation d’eau.

En outre, ces compteurs intelligents permettent de transmettre de nombreuses données au fournisseur comme la détection du gel pendant l’hiver. Des alertes SMS pourront également être transmises aux abonnés en cas de fuite.

Télé relève et vie privée

La télé relève est une méthode de relève des compteurs encore récente et qui a suscité des polémiques concernant le respect de la vie privée.

La télérelève génère un flux de données nouveau que des hackers pourront tenter de pirater. Ainsi des compteurs d’électricité connectés Linky ont récemment été piratés et il a été démontré qu’il était possible d’intercepter les données qui transitent entre un compteur et les gestionnaire du service, de les modifier, et de connaitre précisément le nombre d’équipements électriques présents dans le logement.

Si ce genre de hack est possible avec les compteurs d’électricité, il est à craindre que les compteurs d’eau connectés fournis par SUEZ ou VEOLIA ne soient également vulnérables aux attaques informatiques.

Si de telles attaques étaient menées, il faut bien se rendre compte que lire en direct le compteur d’eau de quelqu’un permet une surveillance en temps réel. Par exemple je peux savoir à quelle heure la personne prend sa douche, quand elle fait marcher son lave-vaisselle etc… Ces informations combinées à celle d’un compteur d’électricité qui aurait été lui aussi piraté et permet de savoir le nombre d’appareils électriques connectés et leur utilisation précise, permettrait au pirate de reconstruire un image très précise de la vie d’un individu.

Ces systèmes en sont encore à leurs prémices, et ils restent bien entendu perfectibles, mais il semble important que le respect de la vie privée des usagés soit bien prise en compte lors de leur conception.

Laisser un commentaire