L'énergie photovoltaïque est promise à un bel avenir, mais le silicium reste encore un frein compte tenu de son coût énergétique et financier. Dans ce contexte, une équipe taiwanaise (ITRI International Technology Research Institute) vient de créer une alternative intéressante. Il s'agit d'une "fenêtre solaire à haute transparence" qui transforme les rayons du soleil en électricité avec un rendement qui peut aller de 20% à 50%. De plus, cette fenêtre emmagasine l'énergie dans une batterie logée dans son cadre. Ce système de stockage de proximité permet de réduire les pertes de transport de l'énergie qui est consommée sur place.

Le coût d'une telle fenêtre qui s’intègre totalement sur le bâtiment représenterait le double de celui d'une fenêtre classique mais serait semble-t-il amorti plus rapidement que celui des actuels panneaux de silicium. Sur le plan pratique son entretien, du fait de sa disposition, serait ainsi beaucoup plus léger.

Le chercheur Jui-Tang CHEN de l'ITRI explique que le réseau électrique de Taiwan fournit de l'électricité en courant alternatif (AC), alors que l'éclairage domestique et les appareils électroniques requièrent du courant continu (DC). Dans le processus de conversion, de 15 à 20% de l'énergie est perdue. La fenêtre solaire fournit quant à elle du courant continu qui peut être directement utilisé, sans conversion et donc sans pertes. Installée sur l'ensemble d'un bâtiment, la fenêtre solaire pourrait réduire d'un maximum de 30% la consommation totale d'électricité du bâtiment, alors que le coût d'installation de ce type de fenêtre est estimé au double des fenêtres ordinaires. Pour finir, les chercheurs ajoutent que la composition et la structure de cette fenêtre solaire la rendent entièrement pare-balle.
A souligner que le concept de la fenêtre solaire n'est pas nouveau; un entreprise italienne a elle aussi, beaucoup avancé sur cette question (voir notre blog d'octobre 2008).